Une Envie De Liberté Au Delà De L'Horizon

Mois : février 2020

GUATEMALA / 1ère PARTIE

Après un passage de frontière très facile, notre voyage au Guatemala commence par El Remate au bord du lac Péten Itza. D’ici nous pouvons facilement aller visiter le parc national…

Après un passage de frontière très facile, notre voyage au Guatemala commence par El Remate au bord du lac Péten Itza. D’ici nous pouvons facilement aller visiter le parc national de TIKAL, véritable trésor enfoui dans la jungle. Le site est l’un des plus importants complexes archéologiques de la civilisation maya. Du haut du temple IV, une pyramide de 65 mètres, nous pouvons admirer l’océan vert qui nous entoure.

Après quelques kilomètres de pistes autour du lac, nous arrivons à Flores. La vieille ville est située sur une île reliée à la terre ferme par une chaussée de 500 mètres. Petite ville connue pour ses maisons colorées et ses rues pavées, son ambiance détente ….. Admirer un coucher de soleil en dégustant un cocktail.

Notre prochaine escale Semuc Champey. Malheureusement la 1ère route prévue se transforme en piste impraticable pour nos grosses motos. Nous rebroussons chemin pour nous arrêter à Coban avant la nuit. De la nous rejoindrons Lanquin, dernier village accessible avant Semuc Champey. C’est à pied (9 kms) que nous rejoindrons cette merveille de la nature. 7 piscines naturelles, arborant des eaux claires allant du vert au turquoise. Après la pénible ascension du mirador, nous sommes récompensé par une vue époustouflante. C’est un lieu magique pour se rafraîchir.

Nous reprenons notre route direction Nebaj. Comme souvent au Guatemala, la magnifique route se transforme encore une fois en piste défoncée. La route a été emportée par l’éboulement de la montagne. Nous avons décidé d’y passer une semaine. Cette ville située dans le triangle Ixil (dans l’est du pays). Les Ixils sont l’une des vingt ethnies qui composent la société indienne du Guatemala. Ici les femmes portent fièrement le costume traditionnel, très coloré. Immergés au sein d’une famille, nous avons durant cette semaine pu approfondir la culture du pays et améliorer notre espagnol.

Aucun commentaire sur GUATEMALA / 1ère PARTIE

LE BELIZE

Une fois les formalités douanières effectuées nous prenons la route direction Orange Walt Town, pour une journée à la découverte du site « Lamanai ». C’est en bateau sur la…

Une fois les formalités douanières effectuées nous prenons la route direction Orange Walt Town, pour une journée à la découverte du site « Lamanai ». C’est en bateau sur la rivière « le Belize New River » que nous rejoignons le très beau site Maya en plein cœur de la Jungle.

Nous poursuivrons notre route vers Belize City ou nous n’y resterons qu’une journée. Cette ville n’a pas beaucoup de charme, c’est plus un lieu de transit pour rejoindre les îles. Nous décidons d’aller à Gales Point, petit village de 500 âmes situé sur la péninsule au sud de la lagune. Ces habitants vivent essentiellement de la pêche et de l’agriculture. Leurs habitations, des maisons en bois sur pilotis souvent vétustes. Pour y accéder il faut quitter la route et prendre une piste en terre avec des portions en mauvaise état, si vous n’avez pas votre véhicule c’est compliqué car il n’y a pas de bus qui vient jusqu’au village. Pêche, observation des lamantins et balade à la rencontre des habitants auront rythmé notre quotidien. Un endroit où le stress n’existe pas.

  

Nous continuons de longer la côte pour rejoindre Hopkins et Placencia en traversant des paysages de pâturages, d’orangeraies et de palmiers à huile. Avant de terminer notre périple dans le petit village de San Ignacio très proche de la frontière du Guatemala (20 kms environ) où nous retrouvons une végétation tropicale très dense.

 

Que dire sur le Belize ? C’est le seul pays d’Amérique Centrale ou la langue officielle est l’anglais, de par son histoire, l’importante importation d’esclaves de la Jamaïque est la raison pour la quelle la population n’est pas latino, mais noire. Concernant la vie sur place c’est chère, que ce soit pour l’alimentation, l’essence, l’hôtellerie dont les prix ne sont pas justifié, mais ce qui reste vraiment très chère ce sont toutes les activités touristiques. Mais les Béliziens sont très accueillants et souriants et nous ne nous sommes jamais senti en insécurité malgré toutes les mauvaises informations qui circulent sur ce pays

4 commentaires sur LE BELIZE

Tapez sur le champ ci-dessous et appuyez sur Entrée / Retour à la recherche