Une Envie De Liberté Au Delà De L'Horizon

Catégorie : ARGENTINE

ARGENTINE – 2ème PARTIE

Magnifique et légendaire Patagonie avec ses routes sans fin, ses grands espaces dépeuplés, ses paysages majestueux. Mais nous devons rester très vigilant car pendant l’été austral (novembre à mars) cette…

Magnifique et légendaire Patagonie avec ses routes sans fin, ses grands espaces dépeuplés, ses paysages majestueux. Mais nous devons rester très vigilant car pendant l’été austral (novembre à mars) cette vaste région est balayée et façonnée par des vents violents du Pacifique. Ils peuvent atteindre en rafales + de 70 km heure ! et vous bloquer entre 2 et 4 jours, parfois jusqu’à une semaine. Impossible de rouler.

Nous voilà dans l’une des plus belles réserves naturelles d’Amérique du Sud « la Péninsule Valdés » surplombant l’océan Atlantique. Inscrite au patrimoine de l’humanité par l’Unesco depuis 1999. Ce sanctuaire concentre une faune particulièrement riche. On peut observer de nombreux animaux dans leur habitat naturel. Guanacos, tatous, maras (lièvres de patagonie), mais aussi de nombreuses baleines franches australes, manchots de Magellans et lions de mer. Mais l’attraction principale reste l’observation des baleines qui viennent s’y reproduire dans les eaux abritées du golfe de juin à mi-décembre. Tous les animaux de la région sont présents, un concentré de la Patagonie ! Une étape incontournable pour les amoureux de la nature.

Si vous cherchez à échapper au tourisme conventionnel, connaître un lieu encore rarement visité. A 2 h 30 d’Esquel, au milieu de la steppe patagonienne et dans la vallée de la rivière Chubut se dresse une imposante pierre d’origine volcanique de 210 mètres de haut « Piedra Parada » et son canyon de la Buitrera. Cette formation rocheuse au milieu de «nulle part» et son canyon fait le bonheur des grimpeurs,  des alpinistes et des amoureux des grands espaces. Cet endroit était la caldeira d’un ancien volcan, dont la cheminée s’est solidifiée et a donné naissance à des géoformes très particulières. Notre coup de coeur 💖

 

 

Aucun commentaire sur ARGENTINE – 2ème PARTIE

ARGENTINE – 1ère PARTIE

Nous quittons les hauts plateaux Chilien pour rejoindre l’Argentine par la frontière de Jama, direction le nord-ouest argentin.  Région de hautes montagnes qui s’étire sur le long de la chaîne…

Nous quittons les hauts plateaux Chilien pour rejoindre l’Argentine par la frontière de Jama, direction le nord-ouest argentin.  Région de hautes montagnes qui s’étire sur le long de la chaîne Andine, dans les provinces de Salta et de Jujuy. Nous découvrons des paysages extraordinaires : montagnes arc en ciel, sommets enneigés, paysages aux formes acérées surgis d’une autre planète, déserts de terre rouge, paysages arides de westerns, vignobles et vallées à la végétation luxuriante. Dans la sierra, se cache de magnifiques petits villages. Cette région authentique, captivante avec un décor grandiose, a su conserver ses traditions artisanales et culinaires.

Tout au long de la route nous croisons des motards. Lorsque nous faisons le plein dans les stations services et que nous nous arrêtons le soir dans les hôtels, les gens viennent vers nous pour nous souhaiter la bienvenue. Nous ressentons cette bienveillance qui  fait chaud au coeur. Quel plaisir de discuter avec eux.

Tout voyageur qui vient en Argentine a rêvé de cette route la nationale 40, nommée RUTA 40. C’est une des voies routières les plus importantes. Elle traverse le pays du nord au sud depuis la frontière bolivienne jusqu’au Cap Virgenes à l’extrême sud de la patagonie, traversant sur 5000 km plus de 20 parcs nationaux, 18 rivières et 27 cols andins avec un mélange de pistes et d’enrobé. Nos premiers tours de roues sur cette route mythique sera son point culminant, le col d’Abra del Acay dans la province de Salta se hissant à 4972 mètres.

Nous quittons tous ces paysages envoutants et diversifiés, cap vers le sud-est pour retrouver nos amis argentins Colo et Romina à Carhué dans la Pampa au pays des gauchos modernes. Fini les paysages montagneux, désertiques parsemés de cactus. Nous découvrons des lignes droites sans fin, des plaines qui s’étendent à perte de vue. Elles produisent la majorité des récoltes de céreales et des bovins y paissent dans les pâturages naturels.

Notre gaucho, Colo et son amie nous font découvrir leur quotidien, leur ville et Villa Epecuen. Située à 7,3 km de Carhué, cette ville fut complètement submergé en 1985 suite à une inondation provoquée par un débordement du lac.  L’eau a commencé à se retirer, laissant en vue les ruines de la ville depuis quelques années.

Nous profitons des thermes de cette bourgade avant de continuer notre descente ver Ushuaïa. Merci les amis pour cette semaine inoubliable.

 

 

 

Aucun commentaire sur ARGENTINE – 1ère PARTIE

Tapez sur le champ ci-dessous et appuyez sur Entrée / Retour à la recherche