Une Envie De Liberté Au Delà De L'Horizon

Auteur : Didier - Nelly

L’ALASKA

Nous quittons Dawson City le 29 Juin pour rejoindre l’Alaska. Au départ de Dawson, nous traversons la Yukon River à bord d’un ferry avant d’emprunter la Top Of The World…

Nous quittons Dawson City le 29 Juin pour rejoindre l’Alaska. Au départ de Dawson, nous traversons la Yukon River à bord d’un ferry avant d’emprunter la Top Of The World Highway. C’est une route de montage en terre et gravillons qui serpente sur 105 kilomètres avec des paysages à couper le souffle. Au beau milieu de nulle part nous arrivons au poste-frontière qui sépare le Canada des Etats-Unis. C’est surréaliste. Une fois les formalités effectuées, nous avons le droit à un magnifique tampon d’un caribou sur notre passeport et à trois mois sur le sol américain. Ce poste-frontière n’est ouvert que de mai à septembre. Il ferme pour l’hiver et plus aucun passage vers l’Alaska n’est possible par cette route.

    

Maintenant l’aventure peut commencer !!!!!

Après une escale brève par Anchorage pour changer le pneu arrière de Didier. Nos premiers jours, nous les passerons à Willow petite ville à 100 kms d’Anchorage chez Walter que nous avions rencontré à Dawson et avec qui nous avions sympathisé après quelques bières. Là nous passerons une semaine géniale. Survol de la région en avion avec Mark, descente de rivière et pêche au saumon avec Lonn, un après-midi aux courses de Dragster, une virée à moto à Hatcher pass et des soirées barbecues bien arrosées. Encore un grand merci à vous tous pour votre merveilleux accueil.

                   Marc - Cathy

Devant Walter et Terry / Lonn et Emma derrière                           Marc et Cathy

     

 

Nous reprenons la route direction le sud et rejoignons la mer dans la péninsule de Kenai avec 2 étapes Homer et Seward. 2 villes situées sur la mer, avec la montage en arrière-plan. Nous choisirons Seward pour faire une croisière dans le Kenai Fjords National Park ou nous observerons les oiseaux marins, les orques, les phoques et loutres de mer ainsi que le glacier Aialik qui se jette dans la baie qui porte le même nom. Très belle croisière.

Nous continuons notre route pour aller visiter la petite ville et les mines de Kennecott mill vestige du passé américain avant d’aller vers Haines avec un passage obligé par le Canada. Les postes-frontières ne sont qu’une simple formalité. A Haines Jonction nous prenons la Haines Highway, longue de 247 kms c’est l’une des routes les plus spectaculaires du nord et qui restera pour nous l’une des plus belles  que nous avons empruntés en Alaska. Dès les premiers kilomètres nous sommes émerveillés par la beauté des paysages. L’environnement est envoûtant, forêts de conifères, monts enneigés, glaciers.

Nous repartirons de Haines en Ferry (1h de traversée) pour rejoindre Skaguay, la ville est très touristique, des bateaux de croisières s’y succèdent. Nous terminerons ce périple de 24 jours Alaska-Colombie-Britanique avec Christina et Andrew un couple d’Ukrainien charmant, que nous avions rencontrés la 1ère fois à Dawson City et que nous avons retrouvés sur la route par hasard. Nous irons au lac Boya un dès plus beaux lacs de la Colombie Britanique et terminerons à Hyder au Salmon glacier, il est à couper le souffle. Il s’agit du cinquième plus grand glacier du Canada et du plus grand glacier du monde accessible par la route.

L’Alaska sera notre premier coup de cœur dans le grand nord Américain après le Yukon et la Colombie-Britanique. C’est un lieu hors du temps, un endroit encore difficilement accessible mais surtout un vrai paradis naturel. Pour tous les amoureux de nature et des grands espaces, voici un lieu à découvrir pour une expérience hors du commun. Et maintenant nous devons y retourner l’hiver pour l’admirer sous son blanc manteau et voir les Aurores boréales sous -30 degrés🥶

 

Aucun commentaire sur L’ALASKA

DAWSON CITY – DEMPSTER HWY

    DAWSON CITY était une étape incontournable pour nous avant de parcourir la DEMPSTER HYW, route mythique pour un motard et de continuer notre route vers l’Alaska. Mais peu…

 

 

DAWSON CITY était une étape incontournable pour nous avant de parcourir la DEMPSTER HYW, route mythique pour un motard et de continuer notre route vers l’Alaska. Mais peu importe la raison, cette petit ville qui surgie d’une autre époque mérite vraiment le détour. C’est un musée à ciel ouvert. Un retour à l’époque de la ruée vers l’or.

 

La DEMPSTER HWY, c’était un de nos objectifs sur notre route. Cette piste mythique de 725 kms relie la Klondike Hyw dans le Yukon au Canada à Tuktoyaktuk dans les territoires du nord.

Après tout ce que nous avions entendu c’est avec beaucoup d’appréhension  que nous l’attaquons. La première section jusqu’à Eagle Plains ou se trouve un camping, un hôtel et une station essence est à 369 kms. Après quelques tours de roues hésitants nous prenons confiance et roulons tranquillement  entre 60 et 70 km/h. Nous traversons de magnifiques paysages malgré la poussière très présente.

La 2ème section nous conduira à Inuvik (356 kms) après avoir passé le cercle arctic. Toujours le même style de piste avec des passages plus compliqués lorsqu’il y a beaucoup de graviers. Cette route a été prolongée jusqu’à Tuktoyaktuk soit 150 kms de plus. Malheureusement les conditions météo qui changent très rapidement ici vont nous bloquer 2 jours à Inuvik. Piste fermée jusqu’à Eagle Plains à cause de la pluie et de la neige. Nous préférons renoncer à monter plus au Nord et prenons le chemin du retour. Un créneau avec 2 jours de soleil est annoncé. Il est totalement déconseillé de s’y aventurer quand il pleut car la piste devient à certains endroits très glissante.

Le retour est encore plus joli. La nature s’est réveillée après la pluie et c’est une explosion de couleurs qui nous enchante tout au long de la piste. Enfin c’est avec joie que nous retrouvons le bitume et retournons à Dawson City pour un lavage complet des motos, équipements, pilotes et un repos bien mérité avec une bière bien fraîche😊😋.

Ce fut une très belle expérience de 1500 kms mais tout de même assez physique.

13 commentaires sur DAWSON CITY – DEMPSTER HWY

ROUTE VERS LE GRAND NORD CANADIEN / Calgary-Whitehorse

Nous quittons Calgary après une bonne révision des titines, nous sommes chargés comme des mules, Nelly a un peu d’appréhension 🤔 car nous avons en + nos pneus off road…

Nous quittons Calgary après une bonne révision des titines, nous sommes chargés comme des mules, Nelly a un peu d’appréhension 🤔 car nous avons en + nos pneus off road que nous mettrons plus tard quand nous serons dans le grand Nord.

Nous décidons de prendre nos premières pistes forestières, cela nous fera un bon entrainement pour la suite de notre trip. C’est parti pour une centaine de kilomètres, c’est une piste forestière sans difficulté particulière très bien pour une mise en jambe mais pour cette première piste de gravelle ça sera la 1ère crevaison pour Didier, c’est l’occasion de tester le kit « tire plugger », c’est un système de bouchon en caoutchouc en forme de champignon que l’on installe facilement dans tous les pneus sans chambre à air et de tester aussi le petit compresseur. Une fois la crevaison réparée nous repartons.

                     

Le lendemain nous décidons de prendre une autre piste forestière mais ce n’est pas notre journée, la piste est beaucoup plus technique et la réparation de la veille ne tiendra pas très longtemps. Didier est obligé de regonfler tous les 10-15 kms et nous serons obligés de faire demi-tour car le col est infranchissable trop de neige. Tout finira pas rentrer dans l’ordre après avoir changer le pneu. Nous arrivons à destination vers 21 heures bien fatigués de notre journée !!!!!!!!!!!

Nous ferons escales quelques jours dans la région agricole de la Colombie Britannique. Magnifique région, pays des fruits et du vin, avant de continuer notre route vers le grand nord canadien. Il nous faudra 3312 kms avec comme paysages forêts, lacs, montagnes et bien sur nos animaux préférés les ours (5-6 jours), des orignaux, des cerf, des biches, des bisons qui nous observent sur le bord de la route ou tout simplement sont sur la route, pour arriver à Whitehorse, la capital du Yukon.

C’est un arrêt incontournable pour emprunter la route de l’Alaska et pour continuer notre route vers Dawson City ainsi que pour nous permettre de changer nos pneus. Mais tout au long du trajet nous avons du contrôler fréquemment notre réserve d’essence car les stations pouvaient être espacées de plus de 200 kms, pas question dans louper une car notre autonomie n’est que de 380 kms maxi.

 

4 commentaires sur ROUTE VERS LE GRAND NORD CANADIEN / Calgary-Whitehorse

LES ROCKIES MOUNTAINES

LES ROCKY MOUNTAINES avant d’y mettre les pieds, c’était difficile de s’imaginer à quel point cette région est grandiose. Environ 100 kms avant d’arriver à Jasper, nous apercevons au loin…

LES ROCKY MOUNTAINES avant d’y mettre les pieds, c’était difficile de s’imaginer à quel point cette région est grandiose. Environ 100 kms avant d’arriver à Jasper, nous apercevons au loin l’entrée des rocheuses, nous sommes émerveillés devant ces immenses et belles montagnes. Pendant quelques jours cela sera notre décor.

Nous prendrons la route 93 Jasper-Lake Louise « la promenade des glaciers » c’est l’une des plus belles routes panoramiques au monde. Les paysages sont grandioses surtout quand le soleil nous accompagne. C’est le début de la saison nous ne sommes que fin mai, il y a encore de la neige et tout les campings ne sont pas encore ouvert. Il y a une faune exceptionnelle, nous avons vu des chèvres blanches de montagnes, des oiseaux magnifiques, 2 ours noirs, des mouflons d’amérique, des écureuils, des cerfs mais il y a bien d’autres animaux emblématiques que nous verrons certainement le long de notre road trip de l’Ouest canadien …….


Pendant ces quelques jours nous avons fait une très belle rencontre, une famille nantaise Gilles, Lena et leurs 3 enfants (Maelle, Celia, Maxime) qui sont sur la route depuis juillet 2018 et terminent leur tour du monde à vélo au Canada. Bravo et respect, cette famille c’est un rayon de soleil voici le lien de leur site https://www.year-round-the-world.com/  Avec eux nous avons fait aussi la connaissance d’un couple Franco-Belge et d’un autre Belge, tout ce petit monde voyage à vélo. Cela c’est terminé par une bouffe tous ensembles. Prenez soin de vous et bonne route à vous tous.

Le lendemain nous continuons notre route vers Calgary, nous ferons une escale de 3 jours car après 10 000 kms et oui déjà il est temps de faire une révision des titines (vidange et regarder si tout est Ok), achats de pneus off-road (tout-terrain) pour la suite de notre périple.

4 commentaires sur LES ROCKIES MOUNTAINES

LA TRAVERSEE DES FORÊTS, LACS ET PLAINES

    1ère bêtise de Nelly Nous quittons Niagara direction Tobermory pour continuer notre route vers l’Ouest. Il est 16 heures environ quand nous arrivons à Tobermory, le dernier traversier…

 

 

1ère bêtise de Nelly

Nous quittons Niagara direction Tobermory pour continuer notre route vers l’Ouest. Il est 16 heures environ quand nous arrivons à Tobermory, le dernier traversier qui relie l’extrémité de la péninsule Bruce à South Baymouth sur l’Ile Manitoulin part vers 18 heures. Nous décidons de le prendre. Pendant l’attente, nous discutons de notre périple avec d’autres motards quand quelqu’un vient vers nous et nous propose un hébergement pour la nuit comme nous n’avons rien de prévu nous acceptons avec joie sa proposition. Après une traversée de 2 heures, nous regagnons nos motos et là je détache la sangle de ma moto du mauvais côté elle bascule sur Didier et entraîne la sienne dans sa chute. Les 2 motos sont au sol. Plus de peur que de mal, petits dégâts (levier, clignotant et valise abîmé) du scotch et un bon marteau tout sera réparé le lendemain matin. J’en suis quitte pour une bonne frayeur 😯. C’est promis je ne recommencerai plus.

Le printemps n’est toujours pas vraiment au rendez-vous, ce matin le ciel est gris mais il ne pleut pas disons pendant quelques kilomètres et voilà la pluie revient, nous résistons mais elle continue de nous défier et le mercure chute entre 3 et 5 degrés trop c’est trop nous arrêtons de rouler dans ces conditions aucun plaisir le motel sera le bien venu. La chambre se transforme en séchoir.

Les 2 jours suivant Dame Nature décide de nous offrir ses plus beaux paysages sous le soleil, forêts et lacs sur ces routes sinueuses comme ont les aimes avec un détail très important qui fait toute la différence les routes en Ontario sont en très bon état,  cela change du Quebec et nous avons eu la chance d’apercevoir un orignal sur le bord de la route ainsi qu’un ours mais n’y l’un n’y l’autre n’ont voulu prendre la pose pour la photo, cela nous rappelle à l’ordre nous devons rester toujours très vigilant. Fin d’après Midi le baromètre affiche 23 degrés génial 😎😊, ça sera camping au bord d’un lac pour cette nuit. Mais au réveil surprise c’est le déluge 🌧 et c’est reparti pour 300 kms sous la pluie 😥😪 pour Winnipeg ou nous attend Darcey qui nous offre l’hospitalité dans sa magnifique demeure.

Apres 3 jours de pose nous repartons pour 2547 kilomètres de plaines et de lignes droites. Nous devons restés très vigilants, car sur le bord de la route nous voyons régulièrement des cadavres de cerfs qui ont été percutés par des véhicules.         Nous ferons ces kilomètres sous le soleil et surtout sans vent de travers. Nous avons traversés trois Etats « Manitoba, Saskatchewan et maintenant l’Alberta » et changés 2 fois de fuseau horaire. Après 3 jours d’un parcours très monotone le paysage commence à changer et nous apercevons au loin les sommets enneigés des rocheuses « Les Rocky Mountains »🤩.

 

 

 

 

 

 

4 commentaires sur LA TRAVERSEE DES FORÊTS, LACS ET PLAINES

L’ONTARIO / Ottawa-Toronto-Chutes Niagara

Après 1 mois passé dans la région du Quebec nous continuons notre route direction l’Ontario. 1ère Escale OTTAWA capitale Fédérale, située dans un cadre enchanteur au bord de la rivière…

Après 1 mois passé dans la région du Quebec nous continuons notre route direction l’Ontario.

1ère Escale OTTAWA capitale Fédérale, située dans un cadre enchanteur au bord de la rivière des Outaouais.

Incontournable la colline du parlement avec ses édifices historiques de style néo-gothiques qui surplombent la majestueuse rivière. Le canal Rideau bicentenaire (classé à l’Unesco) avec neuf écluses datant de 1832, elles sont encore manoeuvrées à la main pour permettre aux plaisanciers de franchir le dénivelé. Devant le musée des beaux arts, la sculpture « La Maman » de l’artiste franco-américaine Louise Bourgeois. Le pont Alexandra, le ByWard Market un quartier populaire, coloré et animé, à ne pas manquer. Bref, en quelques mots, Ottawa est une bien jolie ville.

 

Notre 2ème Escale TORONTO la plus grande métropole du Canada, c’est une ville cosmopolite où l’on peut déambuler à sa guise entre les différents quartiers ethniques.

Kensington Market, quartier excentrique et haut en couleur. Distillery District, avec ses bâtiments pittoresques du XIXe siècle qui abritaient autrefois une grande distillerie de whisky, ainsi que ses rues pavées bordées de bars, de boutiques et de restaurants. St Lawrence Market, vaste marché réputé pour les produits locaux. Le quartier de Chinatown avec une variété de restaurants asiatiques. Queen Street, artère principale de la ville ou se trouve le Centre EATON qui est le plus grand centre commercial du pays et le Path, le plus vaste réseau de shopping souterrain au monde avec plus de 1200 magasins et boutiques. Et Nous finirons par la visite incontournable de CN TOWER haute de 553,33 mètres, l’emblème de la ville ou la vue est tout simplement impréssonnante.

 

Notre 3ème escale avant de quitter l’Ontario seront les CHUTES DU NIAGARA, un e spectaculaire cascade d’eau se jetant dans la rivière Niagara, se sont les chutes ayant le plus important volume d’eau au monde, soit 2832 m² secondes.

 

2 commentaires sur L’ONTARIO / Ottawa-Toronto-Chutes Niagara

LA GASPESIE FIN AVRIL

Le cœur serré lundi matin (29/04) nous quittons Yves et Isabelle, un couple de motards qui nous ont hébergés plusieurs jours, une rencontre qui restera gravée dans nos coeurs et…

Le cœur serré lundi matin (29/04) nous quittons Yves et Isabelle, un couple de motards qui nous ont hébergés plusieurs jours, une rencontre qui restera gravée dans nos coeurs et oui c’est cela la magie du voyage et de la solidarité motarde. La veille de notre départ nous sommes allés avec eux à la Cabane à Sucre, journée organisée par le club BMW Quebec. Nous avons eu l’occasion d’y rencontrer de nombreux motards pour échanger bons plans et bonnes adresses, super journée ou nous avons été fait membres d’honneurs du club, merci à tous les membres.

Repas type d’une Cabane à Sucre : Soupe aux pois, oreilles de crisse, cretons, jambon au sirop d’érable avec haricots rouges, pet de sœur, grand père dans le sirop, crêpe au sirop d’érable et tire d’érable le tout pour haut moins 5000 calories mais tellement bon!!!!🤩😉.

 

 

 

 

 

 

 

La météo nous annonce du soleil pour quelques jours, c’est parti pour visiter la Gaspésie mais l’hiver n’a pas dit son dernier mot car ici soleil de veut pas dire chaleur ça pique encore (matin 2°/ après-midi 8°). Notre première étape nous là passerons chez des motards Marie-Reine et Julien à St Anaclet près de Rimouski encore une très très belle rencontre. Nous décidons de faire le grand tour par l’Est (env. 900 kms) impossible de se tromper car il y a qu’une seule route la 132.

       

La Gaspésie est une péninsule située au centre-est du Québec, à l’est de la vallée de la Matapédia, et entourée des eaux du fleuve Saint-Laurent au nord, du golfe St-Laurent à l’est et de la baie des Chaleurs au sud.

Nous nous sommes imprégnés des panoramas spectaculaires que met en scène la région à cette période de l’année, où mer, plages, falaises, montagnes et rivières se disputent le premier rôle.

 

2 commentaires sur LA GASPESIE FIN AVRIL

NOS PREMIERS JOURS AU CANADA

MONTREAL Nous commençons à prendre nos marques. Montréal sort doucement de l’hiver, la végétation commence juste à se réveiller, il y a encore un peu de neige pour nous rappeler…

MONTREAL

Nous commençons à prendre nos marques. Montréal sort doucement de l’hiver, la végétation commence juste à se réveiller, il y a encore un peu de neige pour nous rappeler que l’hiver n’est pas tout à fait fini. Les routes sont bien dégagées mais nous devons faire très attention aux nids de poule qui parfois sont des nids d’autruche.

QUEBEC

Mercredi (17/04) nous decidons de rejoindre Quebec, journée idéale, ciel bleu, température 11 degrés. C’est parti pour 250 kms mais plus nous approchons du but plus il y a de la neige comme nous sommes sur un grand axe pas de souci mais le manteau blanc est de plus en plus présent. Nous sommes attendu chez Isabelle et Yves un couple de motards qui nous ont proposés l’herbergement pour quelques jours. Toute suite leur super accueil et leur gentillesse nous remet du baume au cœur. Peut être sommes nous partis un peu trop tôt mais c’est comme çà et nous allons devoir nous adapter.

Jeudi avec Isabelle nous avons visités cette ville sur le fleuve Saint-Laurent, dans la province canadienne. Fondée en 1608, elle comprend un centre colonial fortifié, le vieux Quebec et sa place Royale, avec des bâtiments en pierre et des rues étroites, le quartier abrite également le Château Frontenac et l’imposante Citadelle. Les rues pavées du Petit-Champlain sont bordées de bistrots et de boutiques. La magie opère dans tous ces lieux, quel bonheur. Aujourd’hui, dimanche de Pâques il fait beau Isabelle et Yves nous emmènent faire une balade à Moto dans les environs en longeant le Fleuve St Laurent, superbe balade et s’il vous plait sous le soleil avec une température qui débute à 6° pour finir à 19° 🤗😉

 

 

6 commentaires sur NOS PREMIERS JOURS AU CANADA

DEPART ET ARRIVEE AU CANADA

Mardi matin 11 heures départ de St Gilles Croix de Vie malgré notre apparence joyeuse l’émotion était bien au rendez-vous, Murielle (la sœur de didier) cachait son émotion derrière l’appareil…

Mardi matin 11 heures départ de St Gilles Croix de Vie malgré notre apparence joyeuse l’émotion était bien au rendez-vous, Murielle (la sœur de didier) cachait son émotion derrière l’appareil photos et nous baissons notre visière fumée pour cacher nos yeux embués, c’est toujours difficile de quitter les gens que l’on aime. Après 500 kms, nous arrivons chez Béa et Jean-Marc des Bikers qui nous ont offerts le gîte et le couvert par le biais du forum « hébergement voyages motards » Ce fut une très très belle rencontre encore merci à vous deux.

                                  

Mercredi courant de matinée nous laissons les motos chez « Air Canada Cargo » nous tenons à les remercier pour leur accueil, tous les formulaires étaient déjà près, il restait juste à régler le transport et faire remplir les documents à la douane en 1 heure tout à été fait, nous leur laissons les motos avec les clés et nous avons hâte de les retrouver à Montréal. Jeudi 13 heures nous quittons le sol Français.

C’EST PARTI POUR NOTRE NOUVELLE VIE DE NOMADE ………….

Après 7 heures de vol, le doute s’installe car à travers les hublots nous ne voyons que de la neige mais finalement atterissage à Montréal 6 degrés sous un grand soleil OUF !!!!

Après l’obtention de notre visa pour 6 mois nous partons chercher les titines. Toujours un super accueil chez « Air Canada Cargo », après règlement de la taxe d’importation 100 dollars pour les motos, direction la douane pour l’obtention d’un permis de circulation provisoire tout cela se fait très rapidement, Trop facile !!!!!!!

 

                              

Quelques minutes d’attente et nous voyons arriver les motos sanglées sur leur palette. Ouf tout est OK rien ne manque.

 

6 commentaires sur DEPART ET ARRIVEE AU CANADA

L’HEURE DU CHARGEMENT EST ARRIVE

Plus la date de départ approche moins ils nous semble avoir du temps bien que tout soit prêt !!!!!! une multitude de petits détails nous reste à résoudre. Un mélange…

Plus la date de départ approche moins ils nous semble avoir du temps bien que tout soit prêt !!!!!! une multitude de petits détails nous reste à résoudre. Un mélange d’appréhension et d’angoisse commence à nous envahir.

Ou partons nous ? où allons nous ? seul l’avenir nous dira si nous avons fait le bon choix. Mais l’envie est là, plus forte que jamais. Il faut savoir que nous avons toujours aimés les défis mais celui-ci est certainement le plus difficile que nous allons tenter UN GRAND SAUT DANS L INCONNU.

Départ officiel le 11 avril à 13 heures de Roissy.

C’est l’obtention de l’assurance moto USA /CANADA qui a été un véritable parcours du combattant plus de 4 mois de recherche qui a pu déclencher la date officiel de notre départ (contact pour l’assurance si cela peut aider d’autres motards http://www.fernet.com).

DERNIERE PREPARATION SUR LES MOTOS

Pour profiter de leurs connaissances et surtout améliorer les nôtres, nous sommes descendu quelques jours à Orange chez TOURATECH pour finaliser la préparation des motos. Séance mécanique, vidange des fluides et révision générale. Un aller retour de 1800 kms histoire de nous mettre en jambes. Encore un grand merci à toute l’équipe Touratech.

De retour chez nous, séance pneumatiques j’ai choisi de partir avec des Metzeler Karoo Street, c’est un pneu trail routier aux aptitudes off-road, nous avons eu l’occasion de les tester lors de notre stage tout-terrain chez Fred de KDM.

LE CAS-TETE DU VOYAGEUR OU .. QUOI METTRE DANS LES VALISES

Le problème est de savoir ce qui est important ou pas, dans notre cas nous avons chacun 2 valises latérales, un top-caisse et 2 petites boites à outils.

Pour l’outillage :

    • de quoi faire un entretien de base
    • réparer des éventuelles crevaisons ……. (mèches et compresseur)
    • quelques boulons, des serflex et du scotch américain.

Pour les vetements :

    • 2 tenues de rechange complète
    • + notre équipement moto

Pour le camping :

    • popote, réchaud, nécessaire de cuisine avec quelques vivres d’avance et la fiole à rhum !
    • La tente, les matelas et duvets doivent aussi trouver leur place

Kichenette de Didier                              L’art de la compression / Avant – Après

Pour la communication :

    • ordinateur, appareil photo, caméra, drone, etc…… il nous faut encore trouver un endroit pour les mettres

Les derniers emplacements de libre vont être comblés avec la trousse à phamarcie, le nécessaire de toilette et quelques petites babioles qui nous semblent indispensables (fil à linge, sangles, lampes, brosse et lessive pour la mère denis…..).

Grace à la technique de pliage japonnais suggérée par mon beau frère et après de multiples essais tout est rentré OUF !!!!!!!

 

 

6 commentaires sur L’HEURE DU CHARGEMENT EST ARRIVE

Tapez sur le champ ci-dessous et appuyez sur Entrée / Retour à la recherche