Une Envie De Liberté Au Delà De L'Horizon

LA COSTA VERDE – BRESIL

Il est temps de découvrir la Costa Verde qui se situe dans l’état de Rio de Janeiro. Mais avant les plages, c’est 1500 km qui nous attendent. Trois jours de…

Il est temps de découvrir la Costa Verde qui se situe dans l’état de Rio de Janeiro. Mais avant les plages, c’est 1500 km qui nous attendent. Trois jours de route, avec des pistes à travers des exploitations forestières, où il n’est pas toujours facile de trouver le bon chemin. Petits villages avec ses populations métissées qu’on adore et les axes routiers que nous aimons beaucoup moins. N’oublions pas, que toute la production de céréales est transportée par des poids lourds vers les ports pour l’exportation et ce sont des milliers de camions sur les routes.

Notre première escale, Ubatuba est avec ses nombreuses plages la capital du Surf. Son autre particularité est qu’elle est située sur le tropique du capricorne. Ici c’est l’hiver Austral et la basse saison touristique, ce qui présente pour nous de nombreux avantages (peu de touristes).
Nous continuons notre remontée vers le nord par la route côtière qui est magnifique, avec une végétation exubérante. Un vrai plaisir.

Nous arrivons à Paraty, le joyau du Brésil. Cette ville, témoignage de l’architecture portugaise, elle est logée dans un écrin de collines verdoyantes qui plongent dans la mer. Ce qui en fait un petit coin paradisiaque.
A 8 km de Paraty, il y a un lieu unique, Saco do Mamangua, ressemblant à un fjord couleur vert d’eau. Il s’étend sur 8 kilomètres de long pour 2 de large. Ce bras de mer serti de plages et de montagnes se termine en mangrove. Une beauté incroyable !!!

Nous terminerons par un survol en hélicoptère de Rio de Janeiro avec notre ami Franck. Nous connaissions Rio, mais pas vu du ciel. La réalisation d’un rêve.

 

Aucun commentaire sur LA COSTA VERDE – BRESIL

LE SUD DU BRESIL

Déjà un mois et demi que nous sommes au Brésil. C’est par le pont International de la Amistad que nous arrivons pour découvrir ce géant qui fait 15,5 fois la…

Déjà un mois et demi que nous sommes au Brésil. C’est par le pont International de la Amistad que nous arrivons pour découvrir ce géant qui fait 15,5 fois la France. Nous commencerons notre périple par le parc national d’Iguazu qui se trouve à la jonction des trois pays : l’Argentine, le Paraguay et le Brésil. Voir les chutes est un spectacle naturel incomparable. Nous connaissions les chutes côté argentin, mais pas côté brésilien. Si vous pouvez visiter les 2 côtés + le vol en hélico, c’est l’apothéose. Les chutes côté brésilien, c’est une vue d’ensemble à couper le souffle alors que le côté argentin permet de ressentir davantage la puissance des éléments.

Comme à notre habitude, nous prenons au maximum les routes secondaires et les chemins de terre pour arriver dans la petite ville de Ametista do Sul qui se situe dans le Rio Grande do Sul. Elle est réputée pour l’extraction de ses pierres semi-précieuses, principalement les améthystes. Cerise sur le gâteau, nous pourrons faire un petit tour dans les tunnels, également appelés furnas, avec nos motos.

Nous alternons entre l’intérieur des terres et la côte, car c’est l’hiver au sud du Brésil et les températures ne sont pas très élevées. Entre 20-25 degrés sur la côte, dans les terres 10-15 avec des nuits assez froides. C’est la partie la plus froide du Brésil.

Nous allons à la découverte de la côte Atlantique, notre première escale Cassino Beach. Puis l’Ile de Santa Catarina, surnommée par les Brésiliens « l’Ile Magique » à cause de son étonnante diversité de paysage. Une chaîne montagneuse la traverse du nord au sud. On y trouve une forêt dense faisant partie de la forêt tropicale atlantique. L’Ile comprend aussi des lacs, des lagons, des chutes d’eau, des côtes rocheuses, des étendues vertes, des réserves naturelles et des plages immenses à perte de vue. Nous poserons nos valises quelques jours dans le petit village de pêcheurs de Barra da Lagoa. Où il fait bon se détendre (attention hors saison).

Nous passerons quelques jours avec nos amis Brésiliens Gustavo et Karina à Alfredo-Wagner pour découvrir leurs régions et continuons notre route vers Morretes, petite ville charmante, sans oublier la petite ville d’Antonina, face à une magnifique baie, entre les montagnes de la Serra do Mar. Changement de décor avec le parc de Vila Velha et terminerons le sud du Brésil par Tibagi pour découvrir son Canyon, ses cascades et sa campagne.

Il y a tellement de choses à découvrir au sud du Brésil, comme le Pantanal que nous avons visité en sac à dos, il y a quelques années.

Un commentaire sur LE SUD DU BRESIL

PARAGUAY

le Paraguay est l’un des rares pays de l’Amérique du Sud à ne pas avoir accès à un océan. Il a des frontières avec le Brésil, l’Argentine et la Bolivie….

le Paraguay est l’un des rares pays de l’Amérique du Sud à ne pas avoir accès à un océan. Il a des frontières avec le Brésil, l’Argentine et la Bolivie. Vous y trouvez de vastes régions marécageuses, une forêt subtropicale , des étendues sauvages de savane et de brousse.

Ce pays, oublié du tourisme au profit de ces voisins de l’Amérique du sud que sont le Pérou, l’Argentine ou le Brésil, le Paraguay est une véritable terre d’accueil pour les voyageurs (quel que soit le moyen de locomotion), où le sens de l’hospitalité de ses habitants n’est pas un vain mot. C’est une population métissée, Indiens guaranis et Européens, venus à l’époque de la colonisation ou lors du XXème siècle.

D’Asuncion, la capitale, aux célèbres chutes d’Iguaçu, situées à la frontière de trois pays : le Brésil, l’Argentine et donc le Paraguay en passant par les vestiges de la colonisation jésuite européenne et sans oublier l’état du Chaco. Cette région, très différente du reste du pays, est une zone semi-désertique, surtout connue par  la fameuse guerre du Chaco avec la Bolivie, vers les années 1930. Voici le lien concernant cette guerre qui fut le théâtre d’un sanglant affrontement https://le-cartographe.net/dossiers-carto-91/amerique/103-bolivie-paraguay-la-guerre-du-chaco-1932-1935 . Le Paraguay mérite largement qu’on lui consacre un voyage.

Nous tenons à remercier toute la communauté motardes du Paraguay pour votre accueil, votre bienveillance à notre égard et un grand merci à toi Oscar pour ton aide et pour avoir garder nos motos pendant notre retour en France pour raison familiale durant 4 semaines.

Aucun commentaire sur PARAGUAY

NOS DERNIERS JOURS CHILI/ARGENTINE ET QUELQUES JOURS EN URUGUAY

  C’est notre quotidien depuis quelques mois, de passer côté Chilien et puis repasser côté Argentin ou vis versa. Nous terminerons notre escapade au Chili en longent la côte avec…

 

C’est notre quotidien depuis quelques mois, de passer côté Chilien et puis repasser côté Argentin ou vis versa. Nous terminerons notre escapade au Chili en longent la côte avec des températures estivales, mais beaucoup moins étouffantes que chez leur voisin Argentin.

Une petite escale à Concepción, près de la ville, l’embouchure de la rivière Bio Bio. Endroit très fréquenté par les amateurs de pêche et sa plage de sable noir qui donne sur l’océan pacifique. Le dernier endroit que nous visiterons au Chili, c’est Valparaiso. La ville aux mille couleurs. Capitale mondiale du street art, un vrai musée à ciel ouvert. Les œuvres d’art s’affichent sur les murs, les façades des maisons et sur les escaliers. C’est à l’échelle de toute la ville que cela se passe. N’oublions pas les funiculaires (ascenseurs antiques) qui desservent les Cerros correspondant à des quartiers où vivent 95 % des Valparaisiens. Son côté bohémien, très coloré et complètement désorganisé, lui donne un charme fou. Le quartier historique de Valparaiso est inscrit à l’Unesco depuis 2003.

Nous repassons côté Argentin par le tunnel Cristo Rendentor, nous retrouverons ces paysages grandioses que sait nous offrir l’Argentine. Maintenant, il est temps de dire au revoir à nos amis Colo et Romina à Carhué et à Gustavo à Buenos Aires. Ce pays est extraordinaire pour ses paysages, mais surtout pour ce peuple qui a un cœur énorme. Ils sont tombés dans une marmite de câlins et de gentillesse, que du bonheur ces Argentins. Il y a France, un chanteur qui parle de ce pays tellement bien, c’est Florent Pagny. C’est certain, nous reviendrons. Merci, merci, surtout ne changez rien !

Nous ferons une petite escapade de quelques jours en Uruguay. Que dire, très belles plages, mais à visiter hors saisons, sinon, c’est la côte d’Azur ou la côte Atlantique en France pendant les vacances avec les prix qui vont avec. Pour la campagne, des chemins poussiéreux et des routes en mauvais état et sans aucun relief.

Nous repasserons une dernière fois en Argentine pour admirer une des 7 merveilles naturelles du monde « LES CHUTES D’IGUAZU » et cerise sur le gâteau avec nos anciens voisins, Jacques et Annie que nous avons vu pour la dernière fois, il y a 4 ans. Que du bonheur, merci à tous les deux. Nous avions déjà visité ce lieu magnifique, il y a 14 ans et c’est toujours aussi grandiose. Nous pourrons vous donner nos impressions du côté Brésilien, mais que dans quelques semaines. Il faudra attendre et oui…………..

Il y a 4 ans, le 11 avril, nous arrivions sur le continent nord Américain pour commencer cette grande aventure. Sans savoir ce que le destin pouvait nous réserver. Nous pouvons vous confirmer que pour nous, ce n’est que du bonheur. Cette vie de nomade nous correspond. Ok, ce n’est pas facile tous les jours, mais nous n’allons pas nous plaindre.

CHACUN EST MAITRE DE SON DESTIN

LA VIE EST BELLE

LE MONDE EST BEAU

L’AVENTURE EST AUX 4 COINS DU MONDE

VIVEZ VOS RÊVES

N’OUBLIEZ JAMAIS QUE C’EST LE PREMIER PAS LE PLUS DIFFICILE MAIS APRÈS …………………….. TU ÉCRIS TON DESTIN

Aucun commentaire sur NOS DERNIERS JOURS CHILI/ARGENTINE ET QUELQUES JOURS EN URUGUAY

REMONTER VERS LE NORD

2023, c’est la remontée vers le nord, direction le Venezuela mais avant, ils nous reste beaucoup de pays à visiter sur le sol de l’Amérique Latine : Uruguay, Paraguay, Brésil,…

2023, c’est la remontée vers le nord, direction le Venezuela mais avant, ils nous reste beaucoup de pays à visiter sur le sol de l’Amérique Latine : Uruguay, Paraguay, Brésil, Suriname, Guyane française, Guyana. Un an, deux ans 🤔, ils nous faudra bien 2 années pour terminer ce continent…….

Après plus de 3 semaines sur l’archipel de la terre de feu, il est temps pour nous de reprendre la route. Maintenant direction la route 40 pour visiter le Perito Moreno. Il fait partie des rares merveilles naturelles très connues. Malgré les multiples images déjà vues et revues, cela reste impressionnant de voir ce monument de glace millénaire, gigantesque…. Cette rivière figée par le froid, pépite glacée de Patagonie située près d’El Calafate dans le parc national Los Glaciares en Argentine. Le blanc éclatant contrastant avec le turquoise des eaux et les montagnes vertes aux alentours. Magnifique !

A 300 kilomètres d’El Calafate se situe le petit village El Chalten, niché au pied du mythique et indétrônable Fitz Roy. L’une des montagnes les plus emblématiques d’Argentine et du Cerro Torre, un autre sommet mythique des Andes.

Sur la route 40, dans la province de Santa Cruz, entre la ville de Tres Lagos et la ville de Gobernador Gregores, se trouve une portion de 73 km de gravier meuble, appelé les « 73 malditos ». Ce tronçon est redouté des motards, car il est en mauvais état. Le but est de pouvoir rester dans les traces faites par les véhicules. Entre celles-ci, il y a des monticules de graviers très compliqués à passer. Si le vent se met à souffler, l’exercice devient périlleux. Les conditions étaient favorables, ils nous aura fallu environ 1 heure 30 pour les parcourir sans difficultés majeures.

Une autre région incontournable, surnommée la petite Suisse « San Carlos de Bariloche et ses alentours ». L’été bat son plein et le soleil avec, mais là contrepartie, c’est qu’il y a beaucoup de monde 🥴, car se sont les vacances. Les paysages sont sublimes. Beaucoup de lacs, de montagnes et de forêts de pins. Nous empruntons la route des 7 lacs pour rejoindre le petit village de montagne Villa Traful qui n’est accessible que par une piste de 23 kilomètres. Son lac, ses cascades font de ce lieu, un endroit à part. A découvrir …..

 

Un commentaire sur REMONTER VERS LE NORD

TERRE DE FEU – USHUAIA

Nous arrivons en Terre de Feu après 3 ans et 8 mois ½. L’émotion est grande mais elle sera encore plus forte sur les 100 derniers kilomètres avant d’arriver à…

Nous arrivons en Terre de Feu après 3 ans et 8 mois ½. L’émotion est grande mais elle sera encore plus forte sur les 100 derniers kilomètres avant d’arriver à Ushuaia, considérée comme la ville la plus australe au monde. Qui n’a pas rêvé de ce bout du monde au nom mythique. Ces instants resteront gravés dans nos mémoires. Sous nos casques les yeux embués de larmes, nous sommes fiers, heureux d’avoir accomplie un de nos rêves.

Balayée par les vents tout au long de l’année, cette péninsule offre des paysages uniques. Elle est partagée entre deux pays l’Argentine et le Chili. Il y a le parc des manchots rois (côté chilien) et la ville d’Ushuaia, qui n’a rien d’exceptionnel en soit mais les alentours sont vraiment sympa : navigation sur le canal du beagle, les randonnées facilement accessibles à la journée, Glacier Martial, Parc National Tierra del Fuego et bien d’autres activités.

Nous ne pensions pas aller plus loin avant de pousser la porte de l’une des nombreuses agences de voyages et d’en ressortir avec deux billets de dernière minute pour une croisière en Antarctique. Nous partagerons ce voyage avec les Chouchous en vadrouilles (un couple de français). Pour tous les quatre ce n’était qu’un rêve car le continent blanc semblait hors de portée financièrement si nous avions payé le prix fort. Ce voyage en Antarctique nous a émerveillé par cette beauté que nous ne connaissions pas.

Ce sont des montages abruptes, recouvertes de neige et de glaciers qui se jettent dans la mer, des chenaux étroits parfois bloqués par des glaces, des icebergs à la dérive, des glaciers qui craquent et une faune omniprésente. Un continent qui appelle au rêve et à l’aventure.

Si vous avez un jour  l’occasion d’y aller, n’hésitez pas. Cela reste un voyage hors norme.

Nous reprenons la route pour continuer à découvrir la Patagonie et les autres pays de l’Amérique latine : Uruguay, Paraguay, Brésil, Guyane française, Suriname, Guyana et Venezuela.

Nous vous souhaitons, Didier et moi, tout le meilleur pour l’année 2023, santé, voyage et plein de beaux moments. N’attendez pas, vivez vos rêves.

2 commentaires sur TERRE DE FEU – USHUAIA

CHILI – 2ème Partie

Sur près de la moitié d’un continent, le Chili, bordé par la côte pacifique, s’étend sur plus de 6 000 kilomètres. Il partage la Cordillère des Andes avec son voisin…

Sur près de la moitié d’un continent, le Chili, bordé par la côte pacifique, s’étend sur plus de 6 000 kilomètres. Il partage la Cordillère des Andes avec son voisin l’Argentine. Quelle impressionnante configuration ! De plus, ce pays possède une diversité de paysages incroyables : entre montagnes, volcans, plaines, déserts, plages, côtes .……
Dépaysement total pour le sud de la Patagonie chilienne. Nous arrivons de l’Argentine par la petite frontière de Rio Encuentro pour rejoindre la Carretera Austral. C’est un paysage verdoyant entre lacs, montagnes et plaines. Comme nous sommes au début de l’été austral, les prairies, les bords des routes sont tapissés de lupins de toutes les couleurs. Il n’y a pas de mots pour décrire cette beauté. C’est juste Wo……w.

Il ne faut pas oublier que dans ces contrées lointaines, les routes ne sont pas toujours de tout repos pour nous, comme pour nos fidèles destriers. Routes de gravelle poussiéreuses avec parfois des portions de bitume pour se reposer un peu. Nous oublions notre fatigue devant cette explosion de beauté, car mère nature nous gâte tous les jours.

Dans la petite ville de Puerto Rio Tranquillo sur les rives pentues du deuxième plus grand lac d’Amérique du Sud « lac Général Carrera » qui enjambe la frontière entre le Chili et l’Argentine, se cache un trésor d’architecture naturelle. « les caves de Marmol », elles ne sont accessibles que par bateau. Ces cavités de marbre sont fascinantes et enchanteresses, sans oublier l’eau turquoise du lac qui donne un aspect esthétique si spécial.

Il était impossible de ne pas faire les fjords de la Patagonie en Ferry. Comme dit si bien Didier, « une petite croisière ». Périple d’environ 48 h pour traverser, de Puerto Yungay à Puerto Natales.
Cela représente une centaine de kilomètres à voguer sur les voies maritimes de cette partie du globe. Nous ferons une courte escale à Puerto Eden, un village de pêcheurs de 250 habitants, dont les seules liaisons avec le reste du monde sont les ferries qui les approvisionnent.

De Puerto Natales, notre nouveau camp de base, nous visiterons un des sites les plus emblématiques du Chili, le parc « Torres Del Paine » se situant entre la Cordillère des Andes et la steppe de Patagonie. Réputé pour ses montagnes immenses, ses lacs, ses icebergs bleu clair qui se détachent des glaciers, ses rivières cascades et ses pampas (prairies) dorées qui abritent des animaux comme les guanacos. Un vrai régal pour les yeux.

Et maintenant direction la Terre de Feu.

 

5 commentaires sur CHILI – 2ème Partie

ARGENTINE – 2ème PARTIE

Magnifique et légendaire Patagonie avec ses routes sans fin, ses grands espaces dépeuplés, ses paysages majestueux. Mais nous devons rester très vigilant car pendant l’été austral (novembre à mars) cette…

Magnifique et légendaire Patagonie avec ses routes sans fin, ses grands espaces dépeuplés, ses paysages majestueux. Mais nous devons rester très vigilant car pendant l’été austral (novembre à mars) cette vaste région est balayée et façonnée par des vents violents du Pacifique. Ils peuvent atteindre en rafales + de 70 km heure ! et vous bloquer entre 2 et 4 jours, parfois jusqu’à une semaine. Impossible de rouler.

Nous voilà dans l’une des plus belles réserves naturelles d’Amérique du Sud « la Péninsule Valdés » surplombant l’océan Atlantique. Inscrite au patrimoine de l’humanité par l’Unesco depuis 1999. Ce sanctuaire concentre une faune particulièrement riche. On peut observer de nombreux animaux dans leur habitat naturel. Guanacos, tatous, maras (lièvres de patagonie), mais aussi de nombreuses baleines franches australes, manchots de Magellans et lions de mer. Mais l’attraction principale reste l’observation des baleines qui viennent s’y reproduire dans les eaux abritées du golfe de juin à mi-décembre. Tous les animaux de la région sont présents, un concentré de la Patagonie ! Une étape incontournable pour les amoureux de la nature.

Si vous cherchez à échapper au tourisme conventionnel, connaître un lieu encore rarement visité. A 2 h 30 d’Esquel, au milieu de la steppe patagonienne et dans la vallée de la rivière Chubut se dresse une imposante pierre d’origine volcanique de 210 mètres de haut « Piedra Parada » et son canyon de la Buitrera. Cette formation rocheuse au milieu de «nulle part» et son canyon fait le bonheur des grimpeurs,  des alpinistes et des amoureux des grands espaces. Cet endroit était la caldeira d’un ancien volcan, dont la cheminée s’est solidifiée et a donné naissance à des géoformes très particulières. Notre coup de coeur 💖

 

 

3 commentaires sur ARGENTINE – 2ème PARTIE

ARGENTINE – 1ère PARTIE

Nous quittons les hauts plateaux Chilien pour rejoindre l’Argentine par la frontière de Jama, direction le nord-ouest argentin.  Région de hautes montagnes qui s’étire sur le long de la chaîne…

Nous quittons les hauts plateaux Chilien pour rejoindre l’Argentine par la frontière de Jama, direction le nord-ouest argentin.  Région de hautes montagnes qui s’étire sur le long de la chaîne Andine, dans les provinces de Salta et de Jujuy. Nous découvrons des paysages extraordinaires : montagnes arc en ciel, sommets enneigés, paysages aux formes acérées surgis d’une autre planète, déserts de terre rouge, paysages arides de westerns, vignobles et vallées à la végétation luxuriante. Dans la sierra, se cache de magnifiques petits villages. Cette région authentique, captivante avec un décor grandiose, a su conserver ses traditions artisanales et culinaires.

Tout au long de la route nous croisons des motards. Lorsque nous faisons le plein dans les stations services et que nous nous arrêtons le soir dans les hôtels, les gens viennent vers nous pour nous souhaiter la bienvenue. Nous ressentons cette bienveillance qui  fait chaud au coeur. Quel plaisir de discuter avec eux.

Tout voyageur qui vient en Argentine a rêvé de cette route la nationale 40, nommée RUTA 40. C’est une des voies routières les plus importantes. Elle traverse le pays du nord au sud depuis la frontière bolivienne jusqu’au Cap Virgenes à l’extrême sud de la patagonie, traversant sur 5000 km plus de 20 parcs nationaux, 18 rivières et 27 cols andins avec un mélange de pistes et d’enrobé. Nos premiers tours de roues sur cette route mythique sera son point culminant, le col d’Abra del Acay dans la province de Salta se hissant à 4972 mètres.

Nous quittons tous ces paysages envoutants et diversifiés, cap vers le sud-est pour retrouver nos amis argentins Colo et Romina à Carhué dans la Pampa au pays des gauchos modernes. Fini les paysages montagneux, désertiques parsemés de cactus. Nous découvrons des lignes droites sans fin, des plaines qui s’étendent à perte de vue. Elles produisent la majorité des récoltes de céreales et des bovins y paissent dans les pâturages naturels.

Notre gaucho, Colo et son amie nous font découvrir leur quotidien, leur ville et Villa Epecuen. Située à 7,3 km de Carhué, cette ville fut complètement submergé en 1985 suite à une inondation provoquée par un débordement du lac.  L’eau a commencé à se retirer, laissant en vue les ruines de la ville depuis quelques années.

Nous profitons des thermes de cette bourgade avant de continuer notre descente ver Ushuaïa. Merci les amis pour cette semaine inoubliable.

 

 

 

Aucun commentaire sur ARGENTINE – 1ère PARTIE

CHILI 1ère Partie / LE NORD

Nous continuons notre route vers le Sud, destination Ushuaïa. Pour l’hémisphère sud, c’est le début du printemps.   Nous quittons la bolivie par la frontière Ollagüe pour le Chili. Commune…

Nous continuons notre route vers le Sud, destination Ushuaïa. Pour l’hémisphère sud, c’est le début du printemps.

 

Nous quittons la bolivie par la frontière Ollagüe pour le Chili. Commune frontalière perdue sur les hauts plateaux qui regorge de paysages spectaculaires. La route que nous suivons jusqu’à Calama est un plaisir pour les yeux ( env. 198 km). Nous ferons juste un plein d’essence dans cette ville minière et reprenons notre route direction la côte, Autofagasta pour l’achat de pneumatiques. C’est parti pour 217 km, cette route nous dévoile l’envers du décor. Une région désertique et reculée, façonnée par l’extraction minière. Nous passerons à côté de la mine de chuquicamata, mine à ciel ouvert exploitée depuis  1910.

Autofagasta, ville  de 250 000 habitants qui s’étend sur une vingtaine de km, coincée entre la cordillère et la côte pacifique. Elle vie au rythme des activités portuaires et industrielles, liées à l’exploitation minière. Nous profitons de cette escale pour aller voir la main du désert, c’est une sculpture en forme de main géante de 11 mètres de hauteur. Une oeuvre en béton du sculpteur chilien Mario Irarrázabal créée en 1992 et située au sud de la ville d’Antofagasta  à 75 km.

Après un bon bol d’air sur la côte pacifique, retour dans le désert d’Atacama, où à plus de 2400 d’altitude, il y a un village-oasis San Pedro de Atacama avec ses rues sablées et ses maisons couleur terre cuite. Le village n’a rien d’extraordinaire mais il est l’endroit incontournable pour découvrir cette région grandiose aux paysages lunaires, lagunes aux différentes couleurs, volcans, geysers et sa faune andine vigognes, lamas, renards gris, flamants roses……. D’ailleurs, le nombre d’hôtels et d’agence de voyages y est impressionnant. C’est un peu la mecque du tourisme du désert d’Atacama.

Aucun commentaire sur CHILI 1ère Partie / LE NORD

Tapez sur le champ ci-dessous et appuyez sur Entrée / Retour à la recherche